Le Garçon et le Héron

Le Garçon et le Héron

COMMENTAIRES

Allez l'Oscarr

Il sort quand en VOD ? c'est long....

Encore aujourd’hui le maître de l’animation arrive à surprendre tout en conservant ce style si reconnaissable.
C’est brillant.
L’histoire est fidèle à ce que l’on retrouve chez Miyazaki.
Foncez!
4,5/5

Second visionnage : toujours le plus grand film de 2023

Le film est déjà le plus gros succès de la carrière de Miyazaki en France, il a dépassé les entrées de Chihiro. Le film sort demain aux USA, j'espère une nomination aux prochains oscars.

Je suis le seul à voir vu un peu du labyrinthe de Pan là dedans?

J'ai rien bité... pourtant j'aime bien Miyazaki d'habitude mais là il en a trop pris !

fan de miyazaki, je suis sorti de la salle assez perplexe. je pense que comme bcp de personnes, on a du se jeter sur google en tapant "garcon heron explications". il faudrait je pense une encyclopédie en 10 volumes pour en comprendre toutes les subtilités qui à 75% nous échappent.... c'est nettement mieux que le ponyo dédié aux enfants, ici c'est carrement plus axé "adulte" avec bac +18. coté crayon, c'est toujours du 20/20. coté musique vraiment décu, très décousu. et coté scenario (dur de rentrer dedans et d'en sortir...) donc, il vous faudra de bonnes séances chez le psy. bon, mais déroutant.

Je ne m'attendais pas à des gens aussi durs avec le film dans les commentaires.
Personnellement j'ai adoré de A à Z. Je ne m'attendais pas à tout ça. Plus le réalisateur tirait des fils pour construire son histoire, plus j'étais pris dedans. J'ai dû mal à saisir les critiques assassines sur le fait de ne pas comprendre l'histoire. Est-ce que chaque plan dans chaque film doit être parfaitement explicable ? Personnellement je trouve que non. Particulièrement dans les films des studios Ghibli, qui n'hésitent jamais à sortir des sentiers battus pour nous servir de l'univers foisonant. Là on a un postulat de départ "simple", avec un enfant qui perd sa mère et qui doit faire son deuil. Après le film choisit de partir dans les directions qu'il souhaite pour faire progresser le personnage. J'ai plus l'impression qu'il faut accepter l'aventure et se laisser embarquer, plutôt que de vouloir à tout prix recoller la symbolique à quelque chose de terre-à-terre.

J'ai trouvé ça beau, poétique, les dessins sont incroyables, et la musique est vraiment parfaite. Que du piano, sans autre orchestration, c'était le bon choix pour accompagner les images.

Le garçon et le héron : c'est Miyazaki sans l'émerveillement : absence de scène marquante, nombreux passages inutiles (d'un autre côté cela reste au dessus de la majorité des films d'animation actuel). Rarement émouvant (sans que cela soit du fait du film en lui-même !!) en raison du sentiment que la page est tournée concernant Miyazaki père.

Allez plutôt découvrir les autres supers réalisateurs japonais d'animation: Millenium Actress de Satoshi Kon, Jin Roh de Mamoru Oshi, Un été avec Coo de Keichi Hara, Les enfants loups de Mamoru Osoda...

Et bah. Premier Miyazaki vu au cinéma, si j'avais su que c'était pour voir ça, j'aurais assez vite tempéré mes ardeurs.

On ne va pas prendre de gants. Après une scène d'exposition techniquement splendide dans un brasier et quelques minutes de présentation de l'environnement du personnage principal, ça commence à coincer. Les péripéties s'enchaînent sans queue ni tête, les personnages se révèlent rapidement tous antipathiques.

Alors oui, la direction artistique est franchement impeccable tout comme la composition des plans, on a l'impression de voir des tableaux animés. Le "maître" n'a rien perdu de son talent pour donner ce charme caractéristique à l'animation traditionnelle.

Mais où est passé l'émotion dans ce film ? Tout ce qu'on nous présente n'est que métaphore et poésie, il n'y a jamais de travail sur la narration. On ne fait strictement rien avec les personnages que l'on croise, quasiment aucun n'a de background. Aucun travail n'est fait pour nous engager, pour vivre cette aventure avec le héros. Au début du film, le garçon est harcelé par ses petits camarades et se bagarre avec eux mais le plan large empêche toute implication à ce qui se passe. Plus loin, le personnage fait la rencontre de l'esprit de sa mère, sans jamais que ce soit un moment fort, ça aurait été la boulangère ça aurait été pareil. A la fin du film, le personnage rencontre le "grand oncle" dont il est fait mention à plusieurs moments, sans que l'on comprenne ce qu'il fait là, ni son rôle exact dans le monde.

Ce film ne sait pas sur quel pied danser entre film d'art et film narratif et c'est ce qui cause cette absence de rythme et cette sensation de ne pas être immergé dans ce qu'on nous raconte. En parallèle de cela, la bande originale est assez oubliable, elle apparait même à certains moments assez hors de propos.

Bref. Le Garçon et le Héron est une grosse déception. Une espèce d'ego-trip assez peu engageant du réalisateur Hayao Miyazaki qui signe ici un de ses pires films. Le film est tout juste sauvé par sa direction artistique à l'image de ce qu'on connaissait mais ça ne suffit pas pour en faire un produit plus que vaguement acceptable. 3/5

Le film est très déconcertant. Je l'ai vu il y a plus de deux semaines au cinéma, et il m'a semblé sur le moment être resté hermétique au film. Je me suis aussi par moments beaucoup ennuyé. Et je n'ai pas compris grand chose.
Et pourtant...
Plus de deux semaines après, le film me reste dans la tête. La musique de Hisaishi (simple et sublime) tourne dans mes souvenirs. Des images sont à jamais gravées, comme la scène de l'accouchement et des lamelles de papiers. L'incendie au début. La fille de feu. Les petites âmes s'envolant vers l'incarnation. La mort du pélican. L'adolescence. La perte. Le deuil. Le rêve et la reconstruction.
Finalement, la compréhension et l'appréciation de l'oeuvre vient après-coup.

Bon, j'ai découvert les films de Miyazaki très tard donc j'admets que, même si j'aime bon nombre de ses films, je ne suis pas touché par la nostalgie qui s'en entoure. Je surkiffe "Le Chateau Ambulant", "Nausicaa" ou encore "Chihiro", pour ne citer que ceux là. Alors quand ils ont annoncé un nouveau film de Miazaki, je me suis vraiment hypé.

"Le Garçon et le Héron" n'est pas pour moi. J'irais même jusqu'à dire, et je me permets d'être franc, que j'ai trouvé ce film un peu prétentieux. J'ai un peu l'impression que Miyazaki a fait ce film en se disant que si les gens ne comprennent pas, ce n'est pas son problème. J'ai eu l'impression que le film me prennait pour un con. Comme pour dire "N'essaie pas de comprendre, je suis plus intelligent que toi." Ce n'est que MON ressentit devant le film. Je ne pense pas qu'il soit prétentieux objectivement. Mais quand rien n'a de sens sans qu'on fasse des recherches prolongées sur la vie de l'auteur, je trouve ça un peu trop.

C'est très bien les films avec plusieurs interpretations où les films qui ne sont pas entièrement compréhensible au premier visionnage. Mais il faut quand même que j'ai quelque chose à quoi me raccrocher.

Par contre, oui, le film est visuellement magnifique. Après, les studios Gibli et surtout Miyazaki ne sont pas des amateurs dans ce domaine. Certains plans du film sont presques des peintures. Mais ça ne suffit pas à faire un film. Avoir un beau visuel, c'est très bien, mais si le fond ne m'intéresse pas, le visuel me passe un peu au dessus.

Donc voilà, pas le grand film que j'attendais (à mon sens). A tout les fans hardcores de Miyazaki, s'il vous plait, ne vous énervez. Si vous avez aimé ce film, vous avez gagné. Je ne dis pas que c'est un mauvais film. Je dis juste que je ne l'ai pas aimé. Oui, j'ai compris le fond du film (en partie du moins) et non, ça ne me l'a pas fait aimé pour autant. Les gouts et les couleurs, ça ne se discute pas.

DONC pour moi, et cela ne regarde que moi, "Le Garçon et le Héron" est magnifique visuellement et certainement très profond lorsqu'on connait la vie de Miyazaki, mais c'est long, prétentieux, creux et tout simplement, pas pour moi.

2/5

bof, bien déçu par celui-ci, alors que tant d'autres m'ont emporté.
l'histoire n'est pas très fluide, successions de situations sans grand intérêt
et surtout pas beaucoup d'émerveillement

les personnages m'ont semblé lointain, sans que je m'y sente investi.
bref, vite oublié

Ceux qui mettent 5 étoiles en nous expliquant que le film est compréhensible, limite simpliste.. C'est les mêmes qui, en classe, prétendaient avoir survoler le contrôle, pour se prendre des 8/20 à l'arrivée...

Quelles que soient les qualités visuelles du film, au-delà des cartes postales, en dépit des critiques dithyrambique de la presse, le film est en partie une arnaque.

À la fin, un personnage remercie le Grand Oncle lors d'un adieu.
Je me sens comme ce personnage. Adieu Hayao, merci pour Princesse Mononoké.

Assez mitiger par ce Miyazaki. Alors ça reste un bon film maïs Miyazaki nous a habituer a beaucoup mieux et surtout ressortir de sa retraite avec ça 10 ans après le vent se lève qui était un adieu magistral on se demande si ça valais vraiment le coup.

Encore une fois le film est bien mais il est juste « bien » depuis le retraité de Miyazaki on a eu plein de super anime japonais équivalent voir quelque un qui semble aborder les meme sujet beaucoup mieux (voyage vers agartha,Mirai,) Même le château solitaire dans le miroir sorti récemment c’était mieux

Je trouve le film très long à démarrer (beaucoup de temps pour arriver dans le monde imaginaire contrairement à chihiro) j’ai du mal à cerner le cœur du sujet du film. Est ce que c’est l’histoire du garçon qui fait son deuil ? Est ce que c’est l’histoire du garçon qui accepte sa nouvel mere ? Il représente quoi le héron ? Je sais que le titre occidental n’est pas l’original mais la relation entre le garçon et le héron semble très mise en avant alors que concrètement le héron n’est pas un personnage très important c’est même un comic relief. Y’a plein de truc que je comprend ou du moins je comprend mais je voit pas ou Miyazaki veut en venir. Typiquement l’histoire de l’ancêtre de la tour. Il y a trop de sujet différent qui ne se parle pas trop entre eux et j’ai du mal à cerner un messsge principal qui ressort. Je n’ai pas ressenti d’émotion particulière contrairement à beaucoup de Miyazaki. La fin est très abrupt et ne fait pas tellement sens.

Bref assez perturbé par ce film et presque déçu de pas assez le comprendre /l’apprécier

Je vais blasphémer mais même la colline au coquelicot du fils Miyazaki ça m’a plus parler

Je ne suis pas un inconditionnel de Miyazaki, même si j'ai adoré plusieurs de ses films (Le château dans le ciel où Ponyo par exemple). Son nouveau film m'a laissé de marbre, je n'ai rien compris à l'histoire, j'ai trouvé que les scènes s'enchaînaient de manière precipitée, ça passe d'un monde à un autre sans transition, vas y que je te balance des pelicans, une armée de poulets cuisiniers, des petits ballons fantômes, des pierres cosmiques... Il y a certainement mille bonnes idées mais balancées comme ça de manière (volontairement?) foutraque, ça m'a vite fait décrocher et rien n'est venu rectifier le tir. Restent les visuels assez jolis, mais qui semblent un peu ternes après les prouesses qu'on a vues ces dernières années avec Your Name et ses successeurs.

Miyazaki fidèle à lui-même, très belle œuvre même si pour "conclure" sa carrière, ce n'est pas forcément son meilleur film. Dans la même vibe que Chihiro.
Une fin un peu trop précipitée à mon goût.
4/5

Mouais, pas vraiment conquis par ce dernier miyazaki...visuellement c'est parfait mais au niveau de la narration et du rythme ça peche clairement....le monde crée ici par miyazaki, contrairement a celui de chihiro par exemple, manque énormément de cohérence...on a l'impression de vignettes qui se succèdent sans aucun lien entre elles....toute la fin du film fait vraiment rushée...la derniere demi heure du film aurait nécessité au moins une heure voire plus tant tous les enjeux du film y sont concentrés.

J'ai adoré, je comprend pas les critiques de cohérences du scénario ici vu que j'étais pas perdu et dans la seconde partie on a un monde imaginaire qui laisse justement toute la place à la créativité visuelle de Miyazaki.
Le film me rappelle bien chihiro mais en moins efficace, ça prend plus du temps pour présenter les émotions du héros pour ensuite partir sur un film anti deuil.

Le message de fin est clair, il faut vivre malgré la perte de l'être cher, accepter ce départ difficile. Le film est beau et redouble de plans créatifs. Parfois on rend hommage aux autres films comme totoro, chihiro ou mononoké.

Plus de 200 000 entrées en 1 jour en France, énorme démarrage pour le film.