La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume

La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume

COMMENTAIRES

J'ai plutôt bien aimé cette proposition de Wes Ball. La plus grande force du film est ses nouveaux personnages, je trouve Noa particulièrement attachant et son mindset est intéressant. Il est assez ouvert d'esprit malgré qu'il vienne d'un village assez fermé sur lui-même, il ne sait pas se battre mais essaie d'être courageux quand même. Bref, pas mal de choses qui fait que c'est un personnage attachant.
Les visuels aussi sont très intéressants, ils n'ont pas peur de montrer du grand décors, et la végétation qui reprend ses droits est très bien faite. Et orienter le film plusieurs générations après César, et sur la place de cet héritage, c'était vraiment la bonne chose à faire. La première scène met direct dans le bain : elle permet d'introduire les nouveaux personnages, elle fait aussi office de démonstration technique sur ce qu'on va avoir niveau visuels et elle permet notamment d'introduire le fonctionnement de ce nouveau village autour de l'art de la fauconnerie. Le film est ensuite plus classique : gros traumatisme pour le personnage, et attaque du village qui permet ensuite à Noa de se lancer dans un "road trip", qui va lui permettre de rencontrer d'autres personnages, et qui va lui permettre d'évoluer.
J'ai moins aimé tout ce qui est autour de Proximus César. L'idée de montrer que l'héritage de César peut être déformé et utilisé à "mauvais" escient est bonne. Le personnage a plutôt un bon charisme. Mais l'enlever aussi vite m'a paru un peu étrange, on aurait pu le voir comme le nouveau grand méchant. Alors bon après c'est Hollywood, on est pas 100% à l'abris de le voir revenir, mais ça semble plutôt clair là quand même.
Je n'ai pas non plus été tout à fait convaincu ni surpris de la fin. On a eu le discours de Noa qui disait que les humains étaient retournés à l'état sauvage et avaient perdu l'art de la parole... A partir du moment où ils croisent Maé qui 1) parle et 2) est intelligente, je pense qu'on a compris qu'en fait cette vision est totalement erronée et qu'il y a probablement un réseau sous-terrain d'humains quelque part, plus ou moins gros. Donc quand la révélation finale se veut être : 1) oui il y a bien des humains intelligents et organisés, et 2) il y a probablement plusieurs groupes un peu partout à travers le pays... Bon, c'est pas réellement une surprise ou une révélation, pour moi c'était implicite avec le personnage de Maé (auquel on peut rajouter celui de Trevathan d'ailleurs).
A voir où va aller cette trilogie, mais j'espère qu'on ne va pas partir sur des humains qui vont s'organiser pour reprendre le pouvoir aux singes, sachant qu'en plus ils ont probablement des armes quand on voit ce qu'il y avait dans le bunker à la fin.

Décidément, cette saga ne cessera jamais de m'impressioner !
"Kingdom of the Planet of the Apes" est plus que réussi grâce à un visuel
saisissant et à une histoire intéressante à suivre.
Néanmoins la fin (même si elle est surprenante), n'est pas très facile à cerner et tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Un film à savourer sur grand écran et sûrement un des meilleurs films de 2024.

4/5

Revu Kingdom.
Toujours aussi incroyable. Ce qui me met sur les fesses, c'est cette 1er partie.
Je veux dire on apprend vraiment à connaitre l'environnement autour le nouveau protagoniste Noa (❤️). Rare qu'un film, encore plus un block prenne son temps.

Ils sont bien caractérisés (Soona ou Anaya), on apprend leur culture et leur rite (avec les aigles🦅), j'ai trouvé sa superbe. Limite-j 'aurais pu rester là-dessus avec eux. Mais l'histoire vient se développer (se rapprochant du 1er de 68's). Et cela devient un film d'aventures.

Impressionnant (Weta a encore fait des merveilles). Visuellement c'est un des plus beaux que j'ai vu de l'année. Incroyable. Mon seul reproche, c'est bien l'antagoniste Proximus. Autrement tout le reste (Nova, le bunker) j'ai adoré. C'est épique. Et les parties avec les aigles👏.

Et ceux qui disent qu'ils ne comprennent pas l'intrigue. Ça doit être les même qui n'on rien capté à Lost (suffit de regarder/écouter). L’héritage et sur la manière dont le passé vient peser sur le présent. L'intelligence humaine qui peut s'atrophier si elle n'est pas entretenue.

Ce n'est pas aussi "frontal" que les 2 derniers opus de Reeves (bon, y avait peu d'intérêt à refaire la même chose). Il l'est tout autant réussi. Avec 1 seul film, il crée son propre chemin, tout en rendant magnifiquement hommage a la trilogie initiale. Et Noa/Aigle Soleil🙌.
4,5/5

★☆☆☆ Ça sent le réchauffé avec une désagréable impression de redite. De quoi faire une bonne sieste.

La franchise au complet :
│ La Planète des singes (1968) ★★★★
│ Le Secret de la planète des singes (1970) ★★☆☆
│ Les Évadés de la planète des singes (1971) ★★☆☆
│ La Conquête de la planète des singes (1972) ★★★☆
│ La Bataille de la planète des singes (1973) ★☆☆☆
│ La Planète des singes (2001) ★★☆☆
│ La Planète des singes : Les Origines (2011) ★★★☆
│ La Planète des singes : L'Affrontement (2014) ★★★☆
│ La Planète des singes : Suprématie (2017) ★★★☆
│ La Planète des singes - Le Nouveau Royaume (2024) ★☆☆☆

La scène d'introduction est claire : dans sa tombe, César emporte avec lui tout un pan de l'Histoire humaine. Des générations plus tard, les singes n'ont pas connu la domination des hommes. Il ne reste que des ruines, des mythes et des légendes. Nouveau départ d'une nouvelle trilogie, ce "Nouveau Royaume" pose des bases solides, un jeune héros attachant et un univers post-apocalyptique de plus en plus noir. Reste des longueurs et un méchant cruellement sous-exploité.

Un film sympathique sans plus qui ne vise qu’à être le divertissement du dimanche après-midi pluvieux.
Des films comme celui-ci sans un réel renouvellement on en voit treize à la douzaine, on se tape des suites/reboots/remakes d’anciennes sagas depuis plus de vingt ans.
Que l’on arrête de nous bassiner avec Les planètes des singes, Alien, Indiana Jones, Terminator, Star Wars et cie.
Les films originaux étaient révolutionnaires, ces derniers temps on s’obstine à en faire des produits dérivés made in Taïwan et surfer sur un succès passé.
Dans tout les cas c’est le genre de film qui sera oublié dans 10 ans voir même bien avant…
À un moment ça serait bien de passer à autre chose.

Avec 129 millions de dollars de recettes à la fin de son premier week-end, La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume réalise le meilleur démarrage de la franchise 💰

Mérité ....🙌❤️!

Opus légèrement inférieur aux films précédents mais ce film est assez bon pour être une bonne série B tout aussi de qualité et divertissante que la majorité des films de cette longue saga.
Les deux premiers actes de cette suite nous proposent des caractérisations de personnages très convenus et peu inspirés. Le personnage de Noa prend enfin de l’ampleur et se détache un peu d'un schéma cliché au bout d'1h30 de narration.
Je suis très déçu par la musique, gros point faible de ce film.
Comme la trilogie précédente, nous retrouvons dans ce nouvel opus pleins de petits éléments des premiers films des années 70 mais avec ce film là nous n'avons pas uniquement des clins d’œil, nous sommes beaucoup plus proches de l'univers du film de 1968.
Le perso de Mae est un point fort de cette histoire et celui de Proximus a beaucoup de charisme. Même si je regrette le background simpliste de Noa, le développement de ce personnage lui permettra d'assurer le lead de cette nouvelle trilogie. Raka est fort sympathique et apporte son lot de sagesse et d'humour. D'ailleurs j'ai apprécié que les scénaristes ont utilisé ce personnage empathique pour nous raconter ce qu'est dorénavant un humain du point de vue des singes.
Les deux films précédents nous présentaient les tentatives désespérés des humains à survivre alors que les singes étaient en train de conquérir le monde. Kingdom of the Planet of the Apes lui nous fait découvrir un monde totalement dominé par les singes et où une petite poignée d'humains refusent la déchéance intellectuelle de leur espèce.
Par contre grosse ficelle scénaristique au sujet du bunker où Proximus et ses sbires n'ont jamais découvert les aérations de ce bunker permettant de pénétrer à l'intérieur alors qu'ils y vivent depuis plusieurs mois. Ceci pour nous démontrer que les humains ont encore 300 ans plus tard des facultés intellectuelles que les singes n'ont pas encore acquis.
Ce premier nouveau film de cette nouvelle trilogie est réussie malgré quelques défauts. Ce film respecte totalement les films précédents et tous les thèmes qui sont abordés dans chaque opus de cette saga.
La fin de Kingdom of the Planet of the Apes annonce une suite où .les primates vont découvrir que la planète n'est finalement pas encore totalement celle des singes.
Vivement la suite !

Une entame enfantine, presque naïve pour cette nouvelle trilogie qui s'annonce (et peut-être même pour la suivante vu que l'on nous prépare au moins cinq autres films).

Nous sommes bien loin de la puissance narrative de la première franchise (et même de la précédente trilogie), et ce quatrième opus peu remercié sa dernière scène (qui annonce un futur affrontement avec une guerre nucléaire entre les singes et les derniers humains intelligents coalisés ?), pour maintenir un certain intérêt.

Ni bonne, ni mauvaise, cette suite n'est qu'une simple transition vers quelque chose de bien plus grand, en tout cas je l'espère, ce qui me permettra de réévaluer ce film dans quelques années (comme j'ai pu le faire avec l'opus de 2011 que j'avais détester
à sa sortie).

TOP/FLOP :
1) La Planète des Singes 1968 - 5/5.
2) La Planète des Singes : les Origines - 3,5/5.
3) La Planète des Singes : Suprématie - 3/5.
4) Le Secret de la Planète des Singes - 3/5.
5) La Conquête de la Planète des Singes - 3/5.
6) La Planète des Singes 2001 - 2,5/5.
7) La Planète des Singes : le Nouveau Royaume - 2,5/5.
8) Les Évadés de la Planète des Singes - 2,5/5.
9) La Bataille pour la Planète des Singes - 2,5/5.
10) La Planète des Singes : l'Affrontement - 2/5.

Le meilleur opus depuis...l'original de 68.
Petite claque inattendue. Moins lourd et tire larmes que les deux précédents, un bon gros post apo avec des singes, des thématiques passionnantes, une narration en apparence simpliste mais ambitieuse, qui questionne à la fois nos sociétés et les mythologies/religions. Le film évoque beaucoup les Avatar. Un hasard ? Pas vraiment, le scénariste de Kingdom...est également celui d'Avatar 2. Même en terme d'action, c'est le plus épique je trouve, Wes Ball est vraiment un très bon technicien. La photo est splendide. Bref autant Disney produit souvent des blockbusters aseptisés mais malgré le rachat, les films Fox restent toujours aussi bons. Vivement la suite. 4/5

3 jours après. Je pense encore à ce film. J'ai vraiment adoré (longtemps qu'un Block ne m'avait pas fait autant voyagé et fait aimer tout son univers). En tout cas, c'est dernière année ...

On pourrait avoir une autre trilogie de grosse qualité.

Mon top de la trilogie (inclus le dernier film).
Bien sûr, faudra que je revoie Kingdom ... (clairement✊) et lui laisser du temps.

1/ War for the Planet of the Apes 5/5
2/ Dawn of the Planet of the Apes 4,5/5
3/ Kingdom of the Planet of the Apes 4,5/5
4/ Rise of the Planet of the Apes 3,5/5

Raka qui meurt au bout d’une heure de film c’est étonnant, je pensais que ça allait être le Maurice de cette nouvelle trilogie.
J’ai bien aimé le film dans l’ensemble mais évidemment bien en dessous des trois derniers.